16 - Mûrier

Contenu de la page : 16 - Mûrier

Ce mûrier est l’un des rares spécimens subsistant dans la Ville. Leur plantation se généralisa dès le XVIIe siècle, pour l’élevage du ver à soie. Ce type de culture connaît son apogée en France autour de 1850. Une épizootie a, dès 1848, décimé les élevages. En 1875, l’épidémie est endiguée, mais ce sont les éleveurs qui se désintéressent du ver à soie avec la baisse des prix.

Á Saint-Paul, en 1876, cette activité occupe néanmoins encore les trois-quarts de la population. La majorité de la production est réalisée par des petites exploitations de taille familiale. En 1882, on compte encore 33 hectares de mûriers, avec une moyenne de 120 arbres par hectare. Mais en 1938, la surface de plantation s’est réduite à 7 hectares.

Notre survivant a une circonférence de 3,50 m. Jusqu’au départ des grosses branches, il mesure 2,60 m, et pourrait dater de la fin du XVIIIe siècle. Le plus gros mûrier recensé en 2002 dans la Drôme par l’Association Universitaire d’Etudes Drômoises a une circonférence de 7,50 m et aurait quatre cents ans.

En image : le jeune mûrier à droite

JPEG - 265.5 ko
Le jeune mûrier

Téléchargements

16- Der Maulbeerbaum février 2014 MP3 - 3.7 Mo
Télécharger
16- La Morera juillet 2012 MP3 - 786 ko
Télécharger
16- The Mullberry-tree juillet 2012 MP3 - 762.7 ko
Télécharger
16- Mûrier juillet 2012 MP3 - 668.2 ko
Télécharger