Accueil > Rub a ranger > Circuit du patrimoine > 27 – Maison de Blanche Gamond

27 – Maison de Blanche Gamond

Contenu de la page : 27 – Maison de Blanche Gamond

Héroïne et martyre de la foi protestante, Blanche Gamond naît à Saint-Paul en 1664 dans une famille protestante. Elle est la fille de Michel Gamond et de Benoite Malarte.

Dès 1674, les protestants commencent à subir de nombreuses pressions pour qu’ils renient leur engagement religieux. Ils doivent notamment loger les soldats qui ont pour mission de les faire abjurer (dragonnades). En février 1683, six compagnies du régiment de Vendômes sont dans la commune et une partie des soldats est logée chez les Gamond.
Au mois de septembre, ce sont quatre compagnies du régiment d’Arnaudfiny qui siègent à Saint-Paul.
« On ne saurait décrire les tourments qu’ils nous firent souffrir…, nous avions jusqu’à vingt bouches dans la maison » (extrait des Mémoires de Blanche Gamond).

En 1685, à la révocation de l’Edit de Nantes, Blanche se décide à quitter la ville. Elle se met en route pour Genève, mais après avoir quitté Grenoble, elle est emprisonnée. Condamnée le 16 juillet 1686 à être « recluse pour toujours », elle subit toutes sortes de privations et de tortures. Gravement blessée à la suite d’une tentative d’évasion, elle est relâchée le 26 novembre 1686 grâce à une forte rançon payée par sa mère. Elle gagne alors Genève où elle écrit un récit sur sa vie.

JPEG - 336.5 ko
Blanche Gamond - gravure