Accueil > Rub a ranger > Circuit du patrimoine > 29 – Les carrières de pierre (...)

29 – Les carrières de pierre du Midi

Contenu de la page : 29 – Les carrières de pierre du Midi

Au sud de la ville émerge une colline dont les strates ont été exploitées depuis l’antiquité pour extraire la « pierre du Midi ». C’est une molasse Miocène qui a été utilisée pour construire les villes et villages de la région et de nombreux édifices en France et à l’étranger.

L’industrialisation des carrières de pierre va débuter en 1845 sous l’impulsion de Pierre Louis François Joseph Henri de Chansiergues, baron du Bord (1810-1878). Il se porte d’abord acquéreur des carrières artisanales sur le flanc nord-est de la colline et commence à se faire connaître auprès des entrepreneurs urbains.
Il achète ensuite un grand nombre de terrains sur le plateau en essayant d’évincer la concurrence ; quelques petites exploitations subsistent tout de même.

Différents types de carrières sont ouvertes : carrière à ciel ouvert, carrière en galerie et carrière souterraine. Tout un réseau ferré est mis en place sur le plateau pour acheminer les blocs et évacuer les déchets. En 1861, un plan incliné ou funiculaire à double voie est aménagé sur le flanc ouest de la colline. Les pierres sont stockées au niveau du quartier de l’Argentane et un réseau ferré indépendant est mis en place pour acheminer les blocs jusqu’au Rhône, puis aux gares ferroviaires.

L’activité industrielle s’interrompt après la Seconde Guerre Mondiale ; quelques blocs de pierre sont encore extraits par des carriers indépendants jusqu’en 1950.

En image : le Plan incliné

JPEG - 214.7 ko
Le Plan incliné