Accueil > A la Une > En savoir plus sur l’ambroisie

En savoir plus sur l’ambroisie

Contenu de la page : En savoir plus sur l’ambroisie

Pour éviter la production de pollen et limiter la reproduction et l’expansion de la plante, les plants d’ambroisie doivent être systématiquement détruits, en priorité dès le mois de mai, et surtout avant la floraison qui démarre fin juillet.

Reconnaître l’ambroisie

Aux différents stades de son développement, l’ambroisie à feuille d’armoise peut être confondue avec d’autres plantes, notamment avec l’armoise commune et l’armoise annuelle. Aussi, pour l’éliminer efficacement, il est nécessaire de bien la reconnaître :
Des référents « ambroisie » ont été nommés par la commune.

  • Mme Pateytas : 06 26 02 21 22
  • Mr Capilli : 06 10 53 60 07
  • Mr Guillaume : 06 13 28 40 99

Ils sillonnent la ville et les alentours à la recherche d’ambroisie pour la cartographier et évaluer sa prolifération.

Au cours des mois de mai et juin, un courrier de prévention sera envoyé aux propriétaires qui avaient de l’ambroisie sur leur terrain l’an dernier. Ceux-ci devront en vérifier la présence ou l’absence et la détruire.
Si ce n’est pas fait, le propriétaire est passible d’une amende.

Où peut-on trouver de l’ambroisie ?

L’ambroisie colonise divers types de terrains : sols nus, bords de routes ou de cours d’eau, zones de cultures agricoles, terrains vacants, chantiers de construction... Il ne faut pas laisser les terrains nus ou en friche et les couvrir systématiquement (couvert végétal, protection du sol avec des matériaux bloquant la végétation tels que le paillage ou des copeaux de bois…). La durée de vie dans les sols des graines d’ambroisie étant de plusieurs années, les actions de lutte doivent être menées sur le long terme et être coordonnées.

Les techniques pour détruire l’ambroisie

Suivant la taille de la surface infestée et le type de milieu concerné (surface agricole, bords de route, zone de chantier…), la destruction peut se faire préférentiellement par arrachage manuel (avec des gants), tontes ou fauchages répétés menés sur les seules zones contaminées par l’ambroisie ou par le déchaumage de parcelles de céréales envahies ou d’autres techniques culturales appropriées.

La période de juin-juillet est la plus propice pour détruire l’ambroisie. Cependant, si la floraison a déjà débuté, emballez-là dans un plastique pour la couper et bruler les branches pour éviter la propagation !

RAPPEL !
Chaque habitant est responsable des plants d’ambroisie qui se développent sur son terrain. Il doit veiller à les éliminer et éviter qu’ils ne se propagent.
En cas de défaillance des intéressés, le maire peut faire procéder, aux frais de ceux-ci, à la destruction des plants d’ambroisie (cf. Arrêté préfectoral du 20 juillet 2000).
La lutte contre l’ambroisie, plante dont souffrent tant de nos concitoyens, est l’affaire de tous. Merci d’avance de votre participation à cette action civique, qui concerne la santé publique et l’environnement.

Plus d’informations sur l’ambroisie

Pour tout savoir sur l’ambroisie et la manière de la détruire consultez les sites mentionnés ci-dessous ou téléchargez les documents à votre disposition sur cette page : http://www.ambroisie.info/ ou http://www.stopambroisie.com/


L’ambroisie : des graines, du pollen et des... par affairessociales-et-sante

Téléchargements

Ambroisie - Allergies mai 2017 PDF - 301 ko
Télécharger
Lutter contre l’ambroisie mai 2017 PDF - 1.2 Mo
Télécharger