La Cathédrale

Contenu de la page : La Cathédrale

La Cathédrale des XIIe et XIIIe siècles : un monument unique à visiter…
Le caractère de l’église Notre-Dame-et-Saint-Paul, cathédrale jusqu’à la Révolution Française, attire un public nombreux.

La cathédrale de Saint-Paul by nightMarquée par les vicissitudes de l’histoire, en particulier par les guerres de Religion et la Révolution, elle possède néanmoins une unité de style remarquable qui fait d’elle, avec l’église Saint-Trophime d’Arles, l’un des exemples les plus achevés de l’art roman provençal.

Celui-ci se caractérise par la simplicité des plans, l’élégance des volumes, la qualité de la taille de la pierre et l’abondance des références à l’Antiquité, dans cette contrée abondamment pourvue de monuments romains.

Mais la rigueur du modèle est nuancée par une foule de détails pleins de vie et d’originalité.
Les pierres parfaitement appareillées présentent, notamment sur la façade est, les marques de tâcheron caractéristiques des constructions médiévales de la région.

Levez la tête, et vous découvrirez d’autres inscriptions ou sculptures plus inattendues ! Par exemple, des bas-reliefs, d’un style beaucoup plus populaire, naïf, sont glissés sans ordre régulier dans le mur.

La façade ouest, sobre et imposante, intrigue par son aspect inachevé. Son porche, entrée principale, est encadré de deux séries de pilastres… qui ne supportent ni chapiteaux, ni fronton.
L’intérieur présente le même aspect charmant et insolite. Ses vastes dimensions illustrent la rigueur et la majesté de l’art roman. Son décor sculpté est remarquable, en particulier celui de l’étage haut de la nef centrale, constitué d’un faux triforium orné de niches flanquées de petites colonnes. Là aussi, la frise qui se développe au-dessus, représentant des personnages tendant un tissu s’interrompt brusquement !

Les charmantes particularités de la cathédrale racontent son histoire et sa personnalité autant que la qualité de sa réalisation.